Rétrospectives des actualités de l'ours en France en 2014

Quoi de neuf en 2014 à propos de la population d'ours brun dans les Pyrénées ?

Comme chaque année, la Buvette vous propose une rétrospective de l'actualité de l'ours dans les Pyrénées. 

 

 

15 janvier - PAU - Les conclusions du rapporteur public sont favorables à l'annulation des arrêtés préfectoraux des 1er août 2012 et 26 juin 2013 autorisant des tirs d'effarouchement sur l'ours brun (Cannellito) qui passe de temps à autres sur des estives de Luz-Saint-Sauveur dans les Hautes-Pyrénées où... les brebis ne sont pas gardées.

28 janvier - On apprend que Delphine Batho a commandé une mission d'expertise collective scientifique au Muséum National d’histoire Naturelle à propos de l'ours dans les Pyrénées. La Buvette le publie en exclusivité. Le Muséum National d’Histoire Naturelle fournit son expertise collective scientifique au gouvernement: Le renforcement des deux noyaux est de loin le meilleur plan en ce qui concerne la viabilité de l’Ours brun dans les Pyrénées ! Virtuellement éteint, le noyau occidental nécessiterait le lâcher de 10 femelles et 5 mâles, et le noyau central 5 femelles pour respecter le critère d’extinction inférieur à 5% dans 50 ans.

29 janvier - Deux arrêtés préfectoraux autorisant l'effarouchement des ours sont annulés par le tribunal administratif de Pau (Hautes-Pyrénées).

13 février - Fabrice Nicolino rêve de 250 ours dans les chênaies-hêtraies du pays magique.

20 février - On attendait le contenu du volet Ours-brun de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité devant le Comité de Massif. Nathalie Marthien, la préfète de l'Ariège communique sur les suites de l'Affaire de l'Estive de Pouilh.

25 février - Le contenu du volet ours fait pshiit, la DREAL Midi-Pyrénées ne nous apprend rien de neuf.

24 mars - Suite à "La voix est libre" sur FR3, François Arcangeli répond à Bruno-Besche Commenge.

28 mars -Philippe Martin ne prend pas position sur l'ours : "J'ai demandé au préfet de la région Midi-Pyrénées d'effectuer un travail de concertation et d'évaluation. Fort de ce travail et de la présentation de l'étude réalisée par le Museum d'histoire naturelle, nous examinerons la situation."

11 avril 2014 - La DREAL Midi-Pyrénées a communiqué le bilan des dommages d'ours sur le massif des Pyrénées françaises en 2013 : 171 ovins prédatés, une diminution des dégâts ours de  37%. Chaque ours pyrénéen prédate en moyenne 6,8 ovins ! 0,03% du cheptel

13 avril - L'ETO publie son rapport annuel 2013 de suivi de l’ours brun dans les Pyrénées françaises. Deux femelles, Pollen et Floreta sont considérées comme disparues. Noisette n'a pas été détectée en 2013. L'effectif minimum détecté est de 25 ours.

L'oursonne Auberta
L'oursonne Auberta

16 avril - Une jeune oursonne de trois mois a été récupérée dans le Val d'Aran, par des habitants à proximité du village d'Aubert (versan espagnol des Pyrénées), sur la route entre Vielha et la frontière Française. Plusieurs tentatives de relâcher pour retrouver la mère d'"Auberta" vont s'avérer infructueuse. L'oursonne va être élevée dans un coin tranquille du Val d'Aran, avec le moins de contact avec l'homme possible, pour un relâcher futur, quand elle sera autonome. Son nom est Auberta. Elle a été placée en semi-liberté. Des analyses génétiques sont en cours pour retrouver sa mère.

24 avril - La revue Faune Sauvage publie une étude de l'ETO : 20 ans de suivi de la population d'ours brun dans les Pyrénées. l'Etat de conservation de l'ours des Pyrénées est "défavorable inadéquat".

1 mai - La Commission européenne dégage 282,6 millions d’euros en faveur de 225 nouveaux projets relatifs à l’environnement et au climat. Le projet PIROSLIFE prévoit aussi le lâcher d'un nouvel ours mâle dans le noyau central en 2015 pour endiguer la consanguinité, ainsi qu'un renfort des aides au pastoralisme pour assurer la cohabitation.

3 mai - Premières vidéos des ours en 2014 (et fin 2013)

16 mai - La Commission Européenne vient d'approuver le programme de réintroduction d'un ours dans les Pyrénées espagnoles et va apporter son soutien financier via le programme Life+. Au total, le programme coûtera 2,43 millions d'euros dont 75 % seront financés par les fonds européens. Côté espagnol, on estime qu'il faut renforcer la population d'ours dans les Pyrénées centrales, évaluée actuellement à une vingtaine d'ours, majoritairement côté français. Une procédure d'information et de concertation avec la population va maintenant pouvoir s'ouvrir. Pyros va tomber sur un os.

20 mai - Le Conselh Generau d'Aran a publié une note à propos de l’ourse Auberta. Selon les analyses génétiques effectuées, Auberta est la fille de Pyros et de l’ourse Fadeta. Toujours ce problème de consanguinité : Pyros est déjà le père de Fadeta.

11 juin - Balou, un ours brun de 11 ans qui avait été lâché en 2006 dans les Pyrénées, a été découvert mort sur le territoire de la commune de Melles (Haute-Garonne), vraisemblablement victime d'une chute, a annoncé mardi la préfecture dans un communiqué. On parle aussi d'une électrocution par la foudre. Balou était le mâle d'origine slovène qui pouvait apporter du sang neuf. La consanguinité s'aggrave. Les réactions de l'ADET et de FERUS à la mort de Balou ne tardent pas.

13 juin - à Bruxelles, lancement et première cession de travail de la plate-forme européenne sur la coexistence entre l’homme et les grands carnivores. Article 1 : "Travailler dans le cadre juridique de l'UE : La directive Habitats (92/43/CEE) est l'instrument juridique global pour la conservation et la gestion durable des espèces de grands carnivores dans un état de conservation favorable en Europe." 8 organisations vont participer à cette plate forme dont l’objectif est "d'apporter des solutions aux problèmes sociaux et économiques qui apparaissent depuis que les effectifs de grands carnivores (l'ours brun, le loup, le glouton et le lynx) progressent en Europe."

27 juin - Le Moutonistan est de nouveau en ordre de bataille, avec d'autant plus d'allant -c'est dans la nature du mouton- que la bravitude fait défaut au berger en chef. Les épais du bérêt d'Ariège bêlent au pied des estives, ajoutant, par un raccourci biologique autant que par une erreur de vocabulaire, le vautour à la liste des prédateurs. Frédéric Vigne râle sur le CPNT...

28 juin - Seulement 2.000 manifestants venus de l'Aude, de l'Ariège, de la Haute-Garonne, du Béarn et du Pays Basque: éleveurs, agriculteurs, chasseurs - ont dénoncé samedi à Foix "l'ensauvagement" de la montagne et les "contraintes environnementales" pesant sur leurs activités en raison des mesures de protection de l'ours, des vautours et du loup. Bernard Pesle-Couserend passe à la radio qui vous plonge dans les entrailles du Vieuxconistan.

28 juin - En guise de pied de nez aux manifestants, une deuxième portée de deux oursons détectée dans les Pyrénées en 2014, dans la vallée de Tavascàn. Il pourrait s’agir de l’ourse Caramellita née en 2001 et sédentaire, depuis cette époque, sur cette zone.

17 juillet - Une troisième portée d’oursons détectée dans les Pyrénées espagnoles, dans la vallée de Montgoso (Catalogne). Il pourrait s’agir de l’ourse Caramelles née en 1997 et sédentaire sur cette zone depuis plusieurs années.

20 juillet - La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, venue assister au lâcher de trois bouquetins dans les Pyrénées, a plaidé samedi pour un "juste équilibre entre le pastoralisme et la réintroduction d'espèces", refusant en particulier le lâcher d'un nouvel ours en Hautes-Pyrénées et autorisant les battues de loups là où des attaques ont lieu. "Les réintroductions d'espèces ne doivent pas avoir lieu dans des zones de pastoralismes. Je suis intervenue sur les loups, ce qui n'est pas forcément facile pour un ministre de l'Ecologie. Je fais le choix des zones où il y a incompatibilité entre le pastoralisme et des espèces qui peuvent être prédatrices". Un gouvernement pour rien (Vals 1). Réaction de Frantz Breitenbach (Altaïr) et réaction de l'ASPAS et d'une liste de personnalités des scoiences et de la préservation de la nature.

29 juillet - Les associations membres de la coordination “Cap Ours” remettent au Gouvernement français une pétition signée par plus de 25 000 personnes, lui demandant, entre autres choses, le renforcement immédiat des deux noyaux de population d’ours.

1 août - La petite oursonne Auberta va bien.

6 août - L’ours Pyros écrit à Ségolène Royal

11 août - La Buvette des Alpages lance l'appel "Pastoralisme NON merci!" pour que les associations environnementales, qu’elles soient écocentriques ou biocentriques, et plus largement pour que tous les citoyens prennent ensembles, des “engagements politiques marchands”.  Devenir acteur de la consommation conduit à se poser la question de savoir ce que l'on cautionne à travers son acte d'achat.

25 août - Gérard Pujol, éleveur pyrénéen voit un ours. Il demande un effarouchement et menace : "Si ces mesures ne sont pas prises, quelque chose il y aura". Ce n'est pas son coup d'essai.

26 août - La CIPRA, Commission internationale pour la protection des Alpes écrit une lettre ouverte aux ministres de l'Environnement des Etats alpins pour la protection de l'ours brun dans les Alpes.

17 septembre - Les résultats de la nécropsie de l'ours Balou sont publiés. Etrangement, on ne parle plus d'électrocution ! FERUS demande le remplacement de l'ours Balou ainsi que le renforcement nécessaire de la population d’ours des Pyrénées, conformément aux préconisations du Muséum National d’Histoire Naturelle.

19 septembre : La Buvette des Alpages questionne Nelly Olin: pour l'ancienne ministre: "les différents Ministres de l'écologie ont manqué de courage politique". Pour elle, "Chaque peuple est responsable des richesses naturelles qu il a reçues".

5 octobre - L'Association Pays de l'Ours-ADET propose de choisir les noms de quatre oursons nés en 2012 dans les Pyrénées (2 de Caramelles x Pyros, 2 de Bambou x Pyros). Les internautes préfèrent dans l'ordre : Bouba, Patachon et Hélios pour des mâles et Châtaigne, Gaïa et Patoune pour des femelles. Maintenant on attend les résultats des analyses génétiques pour de connaître le sexe des oursons.

10 octobre - la DREAL Midi-Pyrénées publie les "dommages ours" sur le massif des Pyrénées au 31 août 2014 : Le bilan confirme la tendance générale à la stabilisation des dommages imputés à l'ours, avec 135 animaux indemnisés, malgré une dynamique d'évolution de la population d'ours lente mais croissante.

1 novembre  - Dixième anniversaire de la mort de l'ours Cannelle. Cap Ours lance un appel : "Restaurons, cohabitons et valorisons, donnons un avenir à l’ours !"

1 novembre - Une photo automatique est prise dans le Val d'Aran, dans le secteur où a été trouvée Auberta au printemps dernier. Il pourrait s'agir de Fadeta avec un autre ourson qui serait alors la soeur ou le frère d'Auberta... qui sera retrouvée morte fin novembre. A suivre.

5 novembre - Les associations Ferus, FIEP, Pays de l'Ours - Adet et WWF publie un message sur une 1/2 page dans le Monde pour attirer l'attention de Ségolène Royal sur la situation de l'ours dans les Pyrénées.

21 novembre 2014 - Auberta, l’oursonne de Fadeta qui avait été découverte à Aubert est retrouvée morte dans le Van d'Aran. En se blessant, elle a rouvert la cicatrice de la pose de son émetteur intra-abdominal. Les associations remettent en cause cette pratique inutile et dangereuse.

6 décembre - Tags et tronçonneuse en Ariège: La maison du Vallier, une auberge, un gîte d’étape située à Les-Bordes-sur-Lez, au sein de la réserve naturelle du Mont Valier, dans le département de l’Ariège est vandalisée avec des tags anti ours, anti PNR, anti écolos, anti communauté de communes. Des conneries qui vont dans tous les sens.

9 décembre 2014 - Une photo automatique prise dans le Val d'Aran, dans le secteur où a été trouvée Auberta au printemps dernier montre une purse et un ourson de l'année. Il pourrait s'agir de Fadeta avec un autre ourson qui serait alors la soeur ou le frère d'Auberta, morte dernièrement.

12 décembre 2014 - Suite à de nouveaux tags et dégradations en Ariège, FERUS demande la création du délit d'incitation à destruction d'espèces protégées.

11 décembre 2014 - Ours : Dans un communiqué, Ferus et Pays de l’Ours-ADET mettent Ségolène Royal devant ses responsabilités : « Si elle ne fait pas le bon choix, nous saisirons les tribunaux… »: si aucune mesure concrète de restauration de la population d’ours n’est annoncée avant le 31 mars 2015, nous saisirons le Tribunal Administratif pour manquement de l’Etat à son obligation de conservation de l’ours.

16 décembre 2014 - Ours: Ségolène répond aux associations : «Pour l'instant, ce n'est pas décidé. On regarde comment bien faire les choses pour qu'il y ait une bonne cohabitation entre les activités humaines qui sont quand même prioritaires par rapport à la vie sauvage qui doit aussi être respectée, mais dans un juste équilibre entre les activités humaines et la vie sauvage».

18 décembre 2014 - Les communes de Borce et d'Etsaut ont décidé de quitter le syndicat mixte de l'IPHB. Le début de la fin de l'Institution patrimoniale du Haut-Béarn responsable de la disparition de la population d'ours pyrénéens en Béarn.

Dernière mise à jour le 22 décembre 2014.

Commentaires