Saint-Félix-de-Rieutord: Une brebis attaquée par des vautours

jean-Pierre Alzieu : "On en avait la suspicion. Aujourd'hui, c'est clair : les vautours ne se contentent plus d'animaux morts".

Une brebis a été tuée par des vautours, hier, à Saint-Félix-de-Rieutord. L'attaque a été confirmée par l'expertise des services vétérinaires sur un animal qui était en bonne santé. L'éleveur avait subi une première attaque samedi.

Alzieu-marthien
Le docteur Jean-Pierre Alzieu détaille les résultats de son expertise pour Nathalie Marthien, préfête de l'Ariège. L'attaque de vautours ne fait aucun doute d'après lui. La bête a été atteinte au cou, s'est vidée de son sang, avant d'être dépecée en partie./Photo DDM, Florent Raoul.


L'expertise des services vétérinaires est formelle : une brebis a été attaquée, tuée et dépecée par des vautours, hier, vers midi, dans un élevage de Saint-Félix-de-Rieutord. «Ces vautours ont attaqué une brebis qui était hier en bonne santé, confie Jean-Pierre Alzieu, directeur des services vétérinaires de l'Ariège, au terme de son expertise. La brebis a eu la jugulaire tranchée. Elle a perdu beaucoup de sang. Elle porte des traces de serres sur le dos. Tout s'est passé très vite, mais l'éleveur a pu mettre les vautours en fuite et rendre possible cette expertise. On en avait la suspicion. Aujourd'hui, c'est clair : les vautours ne se contentent plus d'animaux morts».

Tout commence samedi. Christian Derramond, éleveur, qui a subi de nombreuses pertes depuis l'été dernier, constate le décès de deux brebis. «Attaquées par des vautours», affirme l'éleveur. Les prés sont juste en face de son exploitation, située à la sortie de Saint-Félix-de-Rieutord. Il prévient la gendarmerie.

Une première expertise est effectuée par les services vétérinaires, mais l'état des deux bêtes ne permet plus de conclure sur les causes de la mort. «J'ai pris le temps d'examiner le reste du troupeau, reprend Jean-Pierre Alzieu. C'est un troupeau en excellent état, avec des bêtes grasses, en très bonne santé, qui ne sont pas porteuses de maladie. C'était la cas de la brebis qui a été tuée aujourd'hui. Je l'ai vue hier, comme les autres brebis. Tout allait bien».

Pour sa part, Francis Derramond ne cache pas son ras-le-bol. L'été dernier, il a comptabilisé plusieurs dizaines de victimes dans son troupeau : des agneaux tués, grièvement blessés ou perdus. Depuis quelques semaines, les attaques se sont accentuées, explique-t-il. L'éleveur a reçu hier le soutien de sa fédération. «Nous avons alerté la préfecture, reprend Rémi Toulis, nouveau secrétaire général de la fédération ovine de l'Ariège. Et je suis venu pour soutenir cet éleveur victime de ces attaques répétées. Ces vautours ont changé de comportement. Il faut que soient prises des mesures». Et Christian Derramond de conclure : «Ces vautours, ce sont des prédateurs, des tueurs. Il faut qu'on fasse en sorte de protéger nos troupeaux».

Source: Saint-Félix-de-Rieutord. Une brebis attaquée par des vautours

Commentaires