Battues au loup : No pasaran !

Lettre ouverte à Christian Pichoud et Bertrand Galtier  président et directeur du Parc National des Ecrins

par Frédéric Vigne

DemissionBonjour,

J'ai toujours eu tendance à considérer l'élevage ovin comme une part intégrante de la vie montagnarde, étant moi-même issu d'une famille d'éleveurs transhumants, deux générations en amont il est vrai.

Pour autant, ce qui s'offre à nos regards actuellement n'a pas grand-chose a voir avec l'élevage traditionnel, mais tout avec de la divagation subventionnée d'une espèce domestique dans des zones sensées être dévolues à la faune et à la flore sauvage.

Concrètement, une poignée d'éleveurs - ou supposés tels - qui refuse de protéger son cheptel comme il devrait l'être, et que l'Etat refuse de contraindre en y conditionnant les primes qui maintiennent en survie artificielle ce couteux folklore, use de la violence, de la menace et du mensonge pour tout obtenir.

Tout, c'est quoi? C'est la cascade de décisions, toutes plus illégales les unes que les autres, concernant la destruction d'une espèce sauvage protégée, avec des dégats collatéraux sur d'autres espèces sauvages.

Les directions des parcs nationaux francais, en se rendant les complices, voire les instigateurs de cela, font preuve d'une incompétence crasse et d'une lâcheté sans nom.  La montagne n'est pas un parc à moutons. Un parc national encore moins. Si quelque chose doit être régulé, et vite, et de manière radicale, c'est le mouton.

L'argent du contribuable paye vos salaires injustifiés, il paye aussi l'absentéisme des éleveurs, leur refus de prendre les mesures qu'ils devraient prendre. Il paye enfin les indemnisations basées sur des constats qui, en cas de doute, leur bénéficient automatiquement.

En clair, toute une clique de parasites et d'incompétents fait allegrement les poches des citoyens pour s'octroyer des rentes de situation fondées sur... rien.

De la Nature, il ne reste que des lambeaux sous cloche, et les parcs nationaux sont supposés etre ces derniers lambeaux.  Et tout ce que vous trouver à faire, c'est de déchirer ces lambeaux encore un peu plus? Pour qui vous prenez-vous pour disposer à votre guise, vous les petits féodaux en costume d'Etat, aux liens incestueux avec les lobbies locaux, de quelque chose que vous avez la charge de protéger?

Il est temps d'en finir avec cette hypocrisie que vous incarnez. Les parcs nationaux sont une foutaise, vous êtes des fantoches et il serait un service à rendre a l'ensemble de la communauté : que vous disparaissiez ! On a déjà des offices de tourisme, des chambres de commerce, des fédérations de chasse et des syndicats d'éleveurs pour "réguler" et "organiser" la montagne, et en faire un jouet économique, un parc à moutons ou un bac à sable pour touristes. On n'a pas besoin de vous.


Vous, votre mission, elle est ailleurs, mais puisque non seulement vous ne la remplissez pas mais que c'est tout le contraire qui se produit, eh bien :

Démissionnez ! Sabordez-vous.

Excellente journée a vous.

Fréderic Vigne

La buvette vous invire à écrire de même, avec vos mots.

[email protected] et [email protected]

Commentaires