Gérard Longuet : une sale bête

Manger : une mauvaise habitude 

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a paraît-il, selon france 3,  “écouté les doléances présentées par les élus et éleveurs lorrains” à propos du loup.

On a un gagnant ! La doléance de Gérard Longuet, sénateur UMP de la Meuse est une petite perle de bêtise, et dans bêtise il y a bête...


Gérard Longuet
Gérard Longuet : une sale bête

Gérard Longuet : "C’est une sale bête, une sale bête qui a pris de mauvaises habitudes depuis toujours, celle de manger les autres. Alors bon, peut-être que dans la finance ou la politique on peut se manger les uns les autres,  mais pour l’élevage et pour l’élevage agricole (sic), pour l’avanir de notre département, on ne veut pas de loups et on veut pouvoir prendre les mesures qui s’adaptent, c’est à dire des chasses préventives.”

Des bêtes qui en mangent des autres, il y en a une flopée, le grand nettoyage de la biodiversité française est loin d’être finie avec Gérard Longuet, ce vieux renard de la politique, oups… !

Depuis qu'il a maîtrisé l'agriculture et l'élevage, l'homme n'a que peu recours à la prédation pour se nourrir - à l'exception notable du cadre de la pêche.

Il n'en reste pas moins capable, si nécessaire (ou s'il le souhaite, dans le cadre de la pêche ou de la chasse "sportives "ou "de loisir"), de tuer n'importe quelle espèce animale et de consommer sa viande. Inversement, aucune espèce animale, dans des conditions normales, ne s'attaque à l'homme pour se nourrir.

L'homme est donc parfois considéré comme le superprédateur ultime. Gérard Longuet va t'-il prendre les mesures qui s’adaptent?

Source: FR3

Commentaires