Acteur - CARBONNAUX Stéphan

L'espace de l'ours : les Pyrénées sont-elles trop humanisées pour l’ours ?

«Cinq cents ours peuvent vivre dans les Pyrénées, autant dans les Cantabriques.»Roberto Hartasánchez [Discussion avec R. H., président du Fond pour la protection des animaux sauvages (Asturies, Espagne), grande personnalité de la protection de la nature en Espagne et excellent connaisseur de la nature et de l’ours, mars 2008.]

Les Pyrénées sont-elles trop humanisées pour l’ours

L'espace de l'ours : l’aire de distribution de l’ours dans les Pyrénées

D’après les travaux de l’ONCFS, il est probable qu’au cours de la première moitié du XXe siècle, l’habitat de l’ours brun a fortement diminué suite à une déforestation importante. Rappelons que l’optimum démographique en montagne en France a été atteint à la fin du XIXe siècle.

En 2003, l’aire de distribution est momentanément de 8 300 km2, une superficie jamais atteinte depuis 50 ans. Entre 2004 et 2006, l’aire fré

L'espace de l'ours : l’ours sait vivre au contact immédiat des hommes

La vision la plus proche de la réalité, en tout cas pour les Pyrénées, est celle que l’on découvre dans la Cordillère cantabrique ou en Slovénie. C’est celle d’un ours très proche de l’homme, presque un commensal qui ne fera jamais de mal à personne si on observe des conseils de prudence et si on le laisse tranquille.

On oublie trop souvent que l’ours n’est pas franchement montagnard, qu’il est un plantigrade préf

L'espace de l'ours : quelques éléments sur l’ours dans la Cordillère cantabrique

La comparaison avec la Cordillère cantabrique que fait l’E.T.O. est en effet une très bonne entrée en matière. Cette chaîne de montagne poursuit les Pyrénées jusqu’à la Galice (on parle d’axe pyrénéo-cantabrique), et par bien des aspects écologiques et humains, elle rappelle les Pyrénées. Une même culture s’y est exprimée il y a des millénaires qui a notamment produit les merveilleux chefs d’œuvre de l’art pariétal franco-c

L'espace de l'ours : quelques éléments sur l’ours en Slovénie

La Slovénie est un petit pays de 2 millions d’habitants à peine, mais dont la densité de population en 1995 était de 99 habitants/km2 [Rapport d’enquête en vue de la réintroduction de l’ours brun dans les Pyrénées centrales, Alain Arquillière et Roland Guichard, Ministère de l’Environnement, Artus, mai 1995.], soit une densité analogue à celle de la France. La plus grande partie de la population d’ours vit dans

L'espace de l'ours : Les menaces pesant sur l’espace vital de l’ours

Malgré une plasticité étonnante, l’ours ne s’accommode pas de certains travaux et dérangements sur son territoire, et notamment dans ses zones refuge où il hiverne, se reproduit, se nourrit à l’automne.

Dans la pré-fiche mentionnée plus haut, l’Equipe Technique Ours a évalué l’état de l’habitat comme favorable, malgré les pressions et menaces suivantes. Nous les reprenons à notre compte.

L'espace de l'ours : le serpent de mer des pistes et routes forestières, pastorales et touristiques

Hormis des coupes en zone très sensible, un des grands problèmes a été et reste la création de pistes forestières et/ou pastorales et celui de la circulation sur ces pistes à vocation plus ou moins touristique. Ces pistes sont nécessaires pour les tracteurs qui récoltent le bois. La technique du câble autrefois très utilisée s’est perdue, malgré quelques tentatives récentes de la voir revenir [Ce sont les associations

L'espace de l'ours : les aménagements touristiques et industriels

On cite parfois la réalisation d’aménagements touristiques comme une des raisons qui empêcheraient l’ours de vivre sereinement dans les Pyrénées. S’il est vrai qu’une station de ski comme celle de La Pierre Saint-Martin, dans les Pyrénées-Atlantiques, a eu un impact important sur l’ours (mais il faut compter aussi malheureusement dans cette région avec l’élimination directe des derniers ours de la Soule), les Pyrénées ne so

L'espace de l'ours : les sports dits de nature

Marcher dans la montagne, sauf à s’aventurer dans un refuge vital, n’a jamais dérangé l’ours. Il n’est pas de même avec certaines activités rendues d’autant plus néfastes qu’elles sont pratiquées en masse. Le cas de la photographie est un peu à part [On avait évoqué la réglementation de la chasse photographique liée à l’ours en Pyrénées occidentales dans les années 70. Aujourd’hui, un arrêté est relatif à la prise de

L'espace de l'ours : quels espaces protégés pour l’ours ?

C’est un chapitre très décevant ! Il y a en réalité bien peu d’espaces vraiment protégés pour l’ours dans les Pyrénées françaises, au sens où il peut évoluer sans risque d’être gravement dérangé.

Le Parc national couvre environ 5% du domaine des ours des Pyrénées occidentales.

Dès 1978, à la toute fin de leur rapport scientifique, Dendaletche et Camarra proposaient l’idée d’une réserve biologique en vall

L'espace de l'ours : conclusion

Le retour d’animaux sauvages s’est toujours accompagné de difficultés, même pour des bêtes paisibles comme le castor. Lorsqu’il a été réintroduit en Suisse dans les années 50, ce fut l’occasion de joutes entre ses défenseurs et les propriétaires de plantations, de peupliers carolins notamment. Aujourd’hui une situation analogue existe en Belgique.

Chose en apparence paradoxale, le retour des grands herbivores est

Extraits choisis de "L'ours et la chasse" de Stéphan Carbonnaux

On pourrait croire en lisant le texte qui suit qu'il s'agit de la réaction de Stéphan Carbonnaux au tir de Balou en Ariège. Il n'en est rien. Ce texte a été écrit cet été ! Le chapitre qui concerne "" en devient furieusement d'actualité. Voici une compilation d'extraits du "R" par Stéphan Carbonnaux (pour FERUS)

(...) Le sanglier fréquente les mêmes territoires que l’ours pour se nourrir ou se remiser. Tous les ch

L’Ours et la Chasse

Dessin de F'Murrr dans "Eloge de la Pentitude."

Stéphan Carbonnaux aborde un sujet de saison : la chasse ; mais plus particulièrement "La chasse et l'ours", un sujet primordial qu'en on évoque la sauvegarde de la population d'ours dans les Pyrénées.

  • Extrait du "" commandé par FERUS à Stéphan Carbonnaux.

L’ours et le tourisme

Où il sera combattu les fantasmes et mensonges de certains, selon lesquels le retour de l’ours provoquerait la fin de l’économie touristique des Pyrénées.

par Stéphan Carbonnaux

«Los amigos del oso y del FAPAS son nuestros amigos. Les amis de l’ours et du FAPAS sont nos amis.» (Le couple de propriétaires de la casa rural, "La Sinriella", vallée de Proaza, Astur

Pour un ours libre, sans puce ni collier électronique

"Dans notre société de plus en plus normalisée, l’animal sauvage doit être fermement défendu pour la liberté qu’il incarne. N’oublions pas que les animaux sont des bancs d’essai de futurs traitements pour les hommes…"

par Stéphan Carbonnaux

«Mais l’existence de l’ours pyrénéen aurait-elle un sens, si on savait tout ?»Office national de

Chasse et ours : les dangers de la chasse pour l’ours

Toutes les situations étrangères démontrent que les ours s’adaptent à la présence des chasseurs, mais pas à tous les modes de chasse ni quand ils ne connaissent aucune limite. En Slovénie ou en Slovaquie, pour ne prendre que ces deux exemples, la population d’ours, aujourd’hui florissante, a été sauvée grâce aux efforts des chasseurs. Dans ces deux pays, cependant, la chasse à l’ours est pratiquée à l’affût depuis un mirado

Chasse et ours : un peu d’histoire ancienne

Dans notre pays, la plupart des premières demandes de protection de l’ours et de ses habitats vinrent des… chasseurs. Cependant, la grande majorité des chasseurs d’aujourd’hui ne le savent pas, et les officiels qui le savent ne se bousculent pas pour le faire savoir. Car il s’agissait d’une autre espèce de chasseurs… C’est ainsi qu’à lire un article consacré à l’Institution Patrimoniale du Haut Béarn dans La Revue nationale