Vautours

La polémique: les vautours ne sont pas ceux que l'on croit

"Les chercheurs sont trop chroniquement surmenés pour avoir plongé dans la polémique des vautours qui, au demeurant, n'est pas de nature scientifique, ni sa solution. La controverse politico-médiatique sur les vautours ayant prétendument évolué vers la prédation a été l'occasion d'un déballage d'inepties anti-vautours, tant de la part d'un agitateur dont le cas est du ressort des psy que des médias sensationnalistes toujours prêt à soigner les troubles de la faune à grand renfort d'intra-musculaires balistiques saturniques. Hélas, trois fois hélas, les naturalistes, s'ils ont bien senti, et à juste titre,  qu'il ne s'agissait ni de prédation ni d'évolution, ont été incapables de démonter des élucubrations qui, pourtant, ne pouvait pas résister à l'analyse.

Ils n'ont pas ni analysé, ni a fortiori expliqué. Ils ont réagit. Subjectivement, je suis de tout coeur avec eux, mais objectivement cela les a conduit, jadis : au déni des faits, ce qui entamait leur crédibilité et irritait leurs partenaires ; de nos jours : à une communication dont les sociologues ayant étudié la controverse diagnostique la faible efficacité. Ceci non pas faute d'intelligence mais faute de prendre le temps de s'informer." (Jean-Pierre Choisy, ici)

Vautours en France La Polémique  Vautours dans le monde
Protection Oiseaux nécrophages & équarrissage naturel Allemagne
Réintroduction Dégâts - le procès à charge Belgique
Déplacements  Les demandes d'indemnisation Espagne
Suivi L'IPHB et l'observatoire des vautours Inde
Aires de nourrissage (France) Les muladares en Espagne Suisse
Tourisme Menaces contre les vautours  
Parahawking - Vol avec des vautours Peur des attaques de vautours sur l'homme  
Mortalité Tirs d'effarouchement Recherches
Braconnage   Recherches scientifiques
Empoisonnement   Enquête sur les vautours
Eoliennes    
     

 Acteurs

Les 4 espèces de vautours en France

Vautour fauve
Gyps fulvus
Vautour moine
Aegypius monachus
Percnoptère d'Egypte
Neophron percnopterus
Gypaète barbu
Gypaetus barbatus
Le vautour fauve est un charognard, un oiseau planeur lourd et massif, il utilise les ascendants thermiques pour planer et parcourir des centaines de kilomètres à la recherche de nourriture. Le vautour moine est un rapace arboricole dont le nid peut atteindre un diamètre de 1 à 2 m. Nécrophage strict, il passe de longues heures en vol à la recherche d’ascendances thermiques et de cadavres d’ongulés domestiques ou sauvages. Nécrophage et volontiers coprophage, le vautour percnoptère se nourrit d'animaux morts trouvés en terrain dégagé, d'excréments,d'iinsectes. Il fréquente volontiers les décharges et dépôts d'ordures. Le gypaète barbu (le casseur d'os) se nourrit principalement d'os, qu'il laisse tomber sur les rochers, afin qu'ils se brisent et qu'il puisse se nourrir de la moelle, mais aussi de pattes, de tendons et de ligaments qu'il ingère grâce à un gosier élastique.
Vautour-fauve-gyps-fulvus-200x134 Vautour-moine-aegypius-monachus Percnoptere-egypte Gypaete-barbu-gypaetus-barbatus
Envergure: de 2,35 à 2,65 m.
Poids: de 7 à 11 kg.
Longueur: de 95 à 110 cm.
Statut: protégé, annexe 1 de la directive "oiseaux".
Population: en 2006, un recensement pyrénéen a permis d'estimer la population locale à +- 580 couples.
Envergure: de 2,65 à 2,85 m.
Poids: de 7 à 10 kg.
Longueur: 100 à 110 cm.
Statut: protégé, vulnérable (UICN)
Population: Disparu au début du XXe siècle, de retour depuis 1992. 18 couples dans les Causses en 2010. 32 Vautours moines ont été relâchés dans les Baronnies.
Envergure: de 1,5 à 1,8 m.
Poids:  de 1,5 à 2 kg.
Longueur: de 58 à 78 cm.
Statut: protégé, En danger (UICN)
Population: environ 80 couples territoriaux en 2009 (Pyrénées occidentales et région méditerranéenne)
Envergure: de 2,45 à 2,85 m.
Poids: 5 à 7 kg.
Longueur: de 105 à 130 cm.
Statut: protégé, En danger (UICN)
Population: 35 couples territoriaux dans les Pyrénées, 9 en Corse et 8 dans les Alpes (2010). il a été réintroduit dans les Alpes à partir de 1986.
       
Commentaires